mardi

A propos de Lady Luck's Boutique

• Viva la Vida •


 Coucou les Pommes au four ! Comment allez-vous après ces quinze jours ? Oui, encore un mardi zappé, j'avais besoin de plus de temps pour me reposer mais aussi crocheter... Mais me revoilà ! Avec la chaleur (mon petit organisme en souffre déjà, olala !) et le soleil bien installé chez moi, j'avais envie de vous présenter rapidement ma petite collection de bijoux en bambou : il s'agit de bracelets et boucles d'oreilles de la marque Lady Luck's Boutique. Vous ne connaissez pas ? Attendez, je vais vous la présenter en deux lignes.
 Lady Luck's Boutique, créée en 2008, est une compagnie née de l'amour de la mode, pour les femmes uniques et pleines de personnalité, qui propose des accessoires floraux pour cheveux et des bijoux en bambou pour toutes les pin-up modernes et plus classiques. Leur ligne de fleurs pour cheveux est juste extraordinaire ! Il y en a de toutes tailles, formes et couleurs, agrémentées de fruits parfois, des lys et orchidées ensemble, d'impressionnantes fleurs d'hibiscus plus vraies que nature, des roses etc etc etc. A ce jour, je n'ai que deux hairclips de la marque : un lys vert (porté ici) et un lys rose accompagné de cerises, et je souhaite agrandir ma collection ; je vous présenterai donc les accessoires cheveux de la marque dans un prochain article lorsque j'aurais davantage de fleurs à vous montrer.



Couronne de fleurs :
Lys vert : Lady Luck's Boutique (via Belldandy)
Papillons : Cadeau Belldandy
Fleurs : Vintage


• Bamboo •


 Aujourd'hui, je me propose de vous faire découvrir par le biais de ma petite collection, leurs bijoux en bambou : parfaits pour l'été qui arrive, en total look tiki, ou simplement ajoutés à des tenues fruitées ou fleuries. Pour les bracelets comme pour les boucles d'oreilles, on retrouve deux teintes : Burnt Wood ou Natural. Maintenant, regardons la collection de plus près. Pour les styles des bracelets : le rond classique d'épaisseurs différentes (le classique, puis Chuncky, et XL Chunky), mais aussi la forme losange ou le torsadé. Pour les boucles, toujours avec crochets : du rond, du losange, de la goutte, du triangle et même une forme de diamants ! Là aussi, la taille peut varier. Sympa, la marque propose des sets de 2 ou 3 bracelets, et même des Kits Tiki comprenant bijoux et fleurs. 
 Pour ma part, j'ai acheté mes bijoux sur le site de Belldandy (qui propose un choix intéressant) il y a quelques temps, ainsi que mes deux fleurs, mais j'ai bien envie de passer commande directement sur la boutique de Lady Luck's, il y a tant de choix (et ça vient d'Angleterre) !



Parures :
Bijoux en bambou : Lady Luck's Boutique (via Belldandy) 
Bracelets en bambou tressé : Splendette (via Top Vintage)
Top : Lindy Bop (via Belldandy)
Foulard : Banned Apparel (via Belldandy)
Fleurs : Vintage



•  Tiki •


 Je vous présente mes deux parures avec un petit style inspiré de la peintre Mexicaine Frida Kahlo (si vous êtes intéressées, je ferais peut-être un tuto pour cette coiffure... Oui-oui, j'avais dit dans mon article de Présentation que je n'en ferais pas car je ne me trouve pas très douée pour me coiffer, mais finalement, pourquoi pas ?) : dans mes cheveux tressés d'un foulard vert, des fleurs aux tons beige et vert et de petits papillons. Le top vichy rouge bordé de croquet est un Lindy Bop. Pour la parure de gauche en teinte Natural, je porte mes boucles en forme de losange, et mon bracelet torsadé, entouré de deux bracelets assortis Splendette (histoire d'étoffer tout ça !). Pour la parure de droite, en teinte Burnt Wood, mes boucles rondes, mon set de 3 bracelets ronds classiques et mon bracelet Chunky assorti.
 Comme toujours, j'espère que cet article vous a plu, aussi petit soit-il, et vous inspirera des looks colorés pour la saison. N'hésitez pas à laisser un commentaire ou deux, un avis, une petit mot ; il y a tout ce qu'il faut en bas de l'article ! Et si vous souhaitez un tuto pour cette coiffure inspirée de Frida Kahlo, faites-m'en part en commentaire, j'y réfléchirai, promis ! A nouveau, merci de me lire, et à très bientôt.


Coiffure :
Boucles d'oreilles : Lady Luck's Boutique (via Belldandy) )
Top : Lindy Bop (via Belldandy)
Foulard : Banned Apparel (via Belldandy)
Fleurs : Lady Luck's Boutique (via Belldandy) + Vintage




• Et vous, aimez-vous les bijoux en bambou ? •






• Retrouvez Lady Luck's Boutique •

• Liens •

Projet crochet

• Parfum des violettes •

 Bonjour les Pommes au four ! Comment allez-vous en ce début de mois de mai ? Par ici, le froid est revenu avec la pluie, excepté hier où le soleil nous a fait grâce de ses rayons une bonne partie de la journée (pour le jour du muguet ! J'adore ces petites fleurs-clochettes). Comme vous l'avez sans doute remarqué (puisque vous êtes mes chers lecteurs assidus, n'est-ce-pas ?), il n'y a pas eu de nouvel article la semaine dernière ; la raison est toute simple, j'étais très fatiguée. Mais même si mon dos ne me laisse toujours pas tranquille, je vais mieux et vous ai donc préparé un article mêlant Tenue du jour et réalisation au crochet... Oui, la première que je partage avec vous ici ! J'ai d'autant plus la pression qu'il s'agit d'un modèle que j'ai totalement inventé, alors tous vos avis sont les bienvenus !


Tenue du jour :
Robe - Hearts and Roses London (via Belldandy)
Sandales esprit sabots - Coolway (via La Redoute)
Bracelets - Splendette (via Top Vintage)
Broche - Luxulite (via Belldandy)
Ceinture - Vintage
Chapeau - Vintage
Fleurs - Vintage



• Parme, lavande, violet •

 Alors le voici, le voilà... Je vous présente mon petit sac-pochon, entièrement réalisé par mes soins, du design à la confection (et avec l'étiquette Miss Marguerita s'il vous plait !). C'est un pochon en partie ajouré, crocheté-main en raphia synthétique, et rehaussé de bordures point par point en coton coloris parme. Le haut de ce petit sac cylindrique présente une jolie bordure en raphia et se ferme par un cordon de coton coulissant, terminé par deux jolies perles. Pour le trimbaler partout, une simple anse assortie. Je voulais créer un petit sac à main original, à l'esprit rétro, pas trop imposant, et simple pour les beaux jours. Ce petit modèle suffit à transporter les indispensables pour une promenade de printemps, puis d'ici quelques temps, une sortie d'été. J'ai voulu garder le côté passe-partout et intemporel du coloris naturel, en ajoutant une légère note de couleur, ici le parme. Pour un premier design, je suis plutôt fière de moi ! Qu'en pensez-vous ?


Pochon ajouré :
Design - Miss Marguerita
Réalisation (crochet) - Miss Marguerita
Matériel - Raphia synthétique, coton (Bergère de France), perles


 J'ai pour projet de réaliser ce sac avec la même couleur de base, mais en changeant celle du coton, puis pourquoi pas le décliner dans d'autres teintes, et varier les couleurs sur le corps-même du sac. C'est un modèle unique, et je le répète, réalisé à la main : vous n'en trouverez pas deux pareils ! Bien sûr, cela signifie aussi que de petits défauts, dus à la matière première qu'est le raphia et mes petits doigts de passionnée, peuvent exister, comme une irrégularité de la densité du point, ou une maille légèrement dédoublée. C'est normal, c'est artisanal ! La réalisation de ce projet m'a demandée de la réflexion, beaucoup de temps, et du matériel de qualité ; ce pochon est disponible au prix de 40€. 
 Vous pourrez retrouver prochainement ce petit sac, ainsi que d'autres créations réalisées par mes soins (vêtements, accessoires et déco en couture et au crochet) dans ma future boutique ! J'en parlerai ici bien sûr, je ne veux pas trop en dévoiler pour le moment mais il y aura du style rétro, de l'imprimé fleuri, et de petites plantes toutes douces... Restez fidèles à mon blog, et à mon Instagram, pour avoir toutes les info ! L'aventure Miss Marguerita ne fait que commencer, et je l'espère va décoller et se poursuivre avec vous, le plus longtemps possible. D'ores et déjà, n'hésitez pas à me contacter via mon adresse Gmail : e.missmarguerita@gmail.com ou directement en message privé sur mon Facebook pour toute demande concernant mes créations. 


Pochon ajouré :
Design - Miss Marguerita
Réalisation (crochet) - Miss Marguerita
Matériel - Raphia synthétique, coton (Bergère de France), perles


• Chapeau de paille et sabots de bois •

 Pour présenter ce Projet crochet, je vous ai concocté une tenue très 50s et printanière ! La note de couleur de mon pochon étant le parme, j'ai joué sur les tons violets et lavande, agrémentés de touches de vert et de blanc, avec ma toute dernière robe achetée chez Belldandy, de la marque Hearts and Roses London (une marque que j'aime beaucoup : qualité et beaux imprimés au rendez-vous) : il s'agit d'une robe sans manches avec une jolie découpe au décolleté, et des motifs géométriques mélangés à un imprimé de fleurs violettes superbes. Une ceinture blanche pour souligner ma taille, une magnifique broche couleur lavande de la marque Luxulite, et des bracelets Splendette assortis. Je porte un chapeau de paille coloris naturel orné d'un ruban beige, des fleurs blanches et violettes, et des sandales blanches de la marque Coolway à l'esprit sabots, très confortables. Pour donner du volume à ma tenue, je porte en plus mon jupon Hell Bunny.
 J'espère vraiment que cet article, et surtout mon sac-pochon, vous ont plu ! Je serais enchantée de lire vos commentaires, avis, conseils, questions, alors n'hésitez pas à m'écrire ci-dessous (c'est ouvert à tous, même si vous n'avez pas de compte Gmail !). Je vous remercie de tout mon cœur de me suivre et de me lire, et vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour un nouvel article. 

Tenue du jour :
Robe - Hearts and Roses London (via Belldandy)
Sandales esprit sabots - Coolway (via La Redoute)
Bracelets - Splendette (via Top Vintage)
Broche - Luxulite (via Belldandy)
Ceinture - Vintage
Chapeau - Vintage
Fleurs - Vintage


• Et vous, voudriez-vous un petit pochon rétro pour cette saison ? •





• Retrouvez-moi •

• Liens •

Projet couture

• Winter turns to spring, Famine turns to feast •


 Bonjour les Pommes au four ! Alors, comment allez-vous aujourd'hui ? Vous avez passé un bon week-end ? Pour ma part, dimanche c'était repas en famille à l'occasion de Pâques, avec chocolats maison faits par ma maman (elle a posté une photo sur son Instagram), et hier journée au jardin avec un très beau temps, à crocheter en compagnie de ma maman (petit projet d'animal au crochet que je veux décliner en plusieurs couleurs, pour toutes les déco !). Après l'article de la semaine dernière, le maxi spécial La Belle et la Bête, je reste dans la continuité avec un petit article vous présentant une robe que j'ai créée, portée comme un Disneybound de ma robe coup de cœur "Celebration dress" du Live-Action La Belle et la Bête.


Disneybound de Belle Célébration
Chaussures - Bordello



• Nature points the way, Nothing left to say •


 Il s'agit d'une robe plutôt facile à réaliser ! Je ne trouvais pas de patron de robe swing à bretelles fines comme je voulais, alors je l'ai inventée. Une base de jupe simple avec une ampleur de 3 mètres, froncée à la taille (pour le jeu de fronces, il faut se lever tôt). J'ai intégré des poches sur les côtés, c'est tellement pratique ! Il n'y a rien de plus génial qu'une robe avec des poches, vous n'êtes pas d'accord ? Pour le bustier, je suis partie d'un vieux patron de ma maman, le haut d'une robe crayon, que j'ai raccourci à mes mesures : j'ai coupé chaque pièce deux fois, afin de réaliser deux bustiers identiques cousus l'un après l'autre - l'extérieur, et la doublure intérieure. Pour les coutures des pièces, j'ai bien veillé à suivre les courbes déterminées,  pour avoir la forme de la poitrine (coutures Devants), le creux de la taille (coutures Côtés), et enfin des coutures plus droites (coutures Dos). Après des mesures précises, j'ai épinglé mes bretelles (faites dans un ruban de coton avec bordure de dentelle), qui sont par la suite prises dans la couture. J'ai ensuite assemblé les deux bustiers obtenus par le haut, puis la jupe, toujours ouverte au dos, endroit contre endroit sur le bas du bustier extérieur. Je me suis assurée que tout soit bien calé avant la pose de la fermeture à glissière (invisible sur ce modèle). On y est presque ! Couture milieu dos à terminer, ourlet, puis le moment moins drôle : la couture à la main de la doublure du bustier ! Pour cette étape, j'ai d'abord placé ma robe, sur l'envers, sur mon mannequin de couture pour pouvoir épingler le tissu bien tenu, proprement, en intégrant la couture de taille à l'intérieur de ma doublure. Je n'ai eu plus qu'à récupérer ma robe de là et, point par point, fixer tout ça. Et voilà !


Projet couture :
Robe - Miss Marguerita
Cardigan - Mademoiselle R - via La Redoute 
Ceinture - Banned Apparel - via Belldandy
Fleurs - Vintage



• Beauty and the Beast •


 L'imprimé de ma robe, de grandes fleurs roses sur fond ivoire, m'a forcément rappelé la robe du bal de la Célébration dans le dernier film La Belle et la Bête. Et vous l'avez sans doute compris, je suis tombée en admiration devant cette robe sublime (et le Prince dans son habit bleu, cette scène de bal, les costumes des invités, et tout le film !), c'est pourquoi je vous présente ce projet couture sous forme de Disneybound de Belle. Je porte en plus mon petit cardigan court couleur ivoire, de la marque Mademoiselle R, rappelant les manches de la robe de bal. A la taille, clin d’œil à la cascade de fleurs, une ceinture rose de la marque Banned Apparel. Je porte des escarpins à bout ouvert, talon fin et bride à la cheville, en satin couleur champagne, de la marque Bordello, ornés d'une rose, également de satin. J'ai reproduit la coiffure qu'Emma Watson arbore lors de cette scène, avec mèches torsadées sur les côtés, et cheveux enroulés et relevés sur la nuque, piqués de fleurs blanches. Pour agrémenter ce court article, j'ai photographié quelques éléments de décoration évoquant ce bal de la Célébration, avec l'esprit printanier et insouciant s'y rapportant.
 J'espère que ce petit article vous a plu, n'hésitez pas à me faire part de vos avis, questions, (encouragements ?) en commentaires ici-dessous. Je vous préparerai de nouveaux articles couture prochainement, des Disneybounds, des dessins, des reviews de films... Mon aventure de blogueuse ne fait que commencer ! J'attends vos commentaires avec impatience, et vous remercie de tout cœur de me lire.



Décoration :
Photo 1 : Bougie Yankee Candle Fresh Cut Roses - VillaVerde
Photo 2 : Tasse à thé Dentelle - Casa
Photo 3 : Ange - cadeau de ma maman
Photo 4 : Carnet motifs roses - je ne sais pas, je l'ai toujours connu !


• Et vous, créez-vous vos propres patrons de couture ? •






• Retrouvez-moi •

• Liens •
Banned Apparel / Belldandy / Bordello / CasaLa Redoute / VillaVerde / Yankee Candle

Sous-titres
Paroles de Beauty and the Beast (Finale) chantées par Emma Thompson, dans la dernière chanson du Live-Action

mercredi

La Belle et la Bête

• Tale as old as Time •


 Bien le bonjour les Pommes au four ! Comment allez-vous aujourd'hui ? J'ai dérogé à mon habitude de vous publier un article tous les mardis, mais j'avais une bonne raison ! Celui-ci m'a demandé plus de temps et de travail et pour tout vous avouer, j'attendais un petit Funko Pop qui n'est arrivé qu'aujourd'hui : du coup, ce matin, prise de photo manquante, montage, intégration de l'image dans l'article déjà prêt et zioup, publication !
 Alors en ce mercredi, je vous invite à découvrir (ou re-découvrir) différentes facettes de l'histoire de La Belle et la Bête, à travers des anecdotes, des citations, des souvenirs personnels et des objets divers de ma collection s'y consacrant.
 Je l'ai déjà écrit dans mon petit article de Présentation, La Belle et la Bête est mon dessin animé Disney préféré, rejoint par Bambi et Blanche-Neige et les Sept Nains. Je les aime tous les trois autant, mais différemment. Aujourd'hui je vais donc vous parler de La Belle et la Bête, profitant de la sortie en salles obscures du Live-Action de Disney, que j'attendais avec impatience (je vous en parle plus bas).


 Histoire de planter un peu le décor, et avant la partie plus personnelle, voici quelques informations générales à savoir concernant ce conte :
La plus ancienne version connue, tout du moins écrite, remonte au second siècle de notre ère, sous le titre Amour et Psyché d'Apulée (une magnifique jeune fille, son père veut la marier, ses sœurs sont jalouses, des serviteurs invisibles dans un palais, un amant qui souhaite cacher son identité réelle...). Mais le conte qui a servi de base pour la plupart des représentations de cette histoire depuis nous vient de Jeanne-Marie Leprince de Beaumont (sa version revue et corrigée de celle de Gabrielle-Suzanne de Villeneuve), au 18ème siècle : l'histoire d'un riche marchand et de ses six enfants, une belle jeune fille douce, un prince changé en Bête... ça vous dit quelque chose ?
 Depuis, de nombreuses adaptations ont vu le jour, que ce soit cinématographiques (La Belle et la Bête par les frères Pathé en 1899 ou la vision de Jean Cocteau en 1946 par exemple, ou encore La Belle et la Bête de Christophe Gans en 2014 - que j'ai beaucoup aimé, avec de très beaux visuels et un Vincent Cassel très juste dans le rôle de la Bête - et bien sûr le dessin animé des studios Disney en 1991 réalisé par Gary Trousdale et Kirk Wise), musicales (opéra de Philip Glass en 1994), télévisuelles (de nombreuses séries, dont une réinterprétation dans Once Upon a Time - je suis personnellement déçue par le personnage de Belle, un peu trop "girouette" dans cette série !), théâtrales (dont une comédie musicale montée à Broadway en 1994 par Walt Disney Theatrical Productions), chorégraphiques (un ballet de Ethery Pagava en 2013) et bien sûr littéraires (dont les romans des deux auteures du 18ème siècles citées plus haut). On trouve également de nombreuses représentations de la Belle et de la Bête par des gravures ou autres illustrations.



Disneybound de Belle :
Robe - Hell Bunny
Cardigan - Mademoiselle R (via La Redoute)
Sac - Banned Apparel (via Belldandy)
Ruban - Vintage


•  For Who could ever learn to Love a Beast ? •


 J'en viens à vous expliquer pourquoi j'adore cette histoire, et surtout pourquoi La Belle et la Bête est mon Disney favori. Tout d'abord, les personnages : je m'identifie beaucoup à Belle, par le caractère, rêves, amour des livres. Comme elle, je voyage et m'évade en lisant un roman, faisant travailler mon imagination. Je suis un peu dans mon monde, assez solitaire, plutôt curieuse, je rêve d'aventures et j'ai un grand cœur. De même, je ne m'arrête pas à l'aspect des choses et des gens, je cherche toujours à voir plus loin, ce qui se cache sous la surface. Cela dit, je ne me laisse pas faire ! C'est ainsi qu'est Belle, un bon personnage Disney à mes yeux. Le Prince, j'ai toujours eu envie d'en savoir plus sur son passé, se révèle grâce à la Bête, qui permet de justement montrer son côté attachant, sa fragilité. Il nous apparaît parfois colérique et emporté, souvent mélancolique, mais aussi protecteur (il sauve Belle des loups), attentionné (il lui offre sa bibliothèque - oui ! il lui OFFRE une bibliothèque de château ! Cette partie du dessin animé me met toujours des étoiles dans les yeux) et bien sûr, capable d'amour. Pour tous les serviteurs du château, chacun a son caractère et ses particularités et je les adore tous : la douce Mrs Samovar et l'attachant Zip, l'extravagant Lumière et le plus inquiet Big Ben (qui ne manque pas d'humour d'ailleurs !) etc etc etc ! Maurice, le père de Belle, est farfelu et rigolo, c'est aussi un tendre. Le cheval Philibert est aussi un personnage à part entière, je l'adore, c'est un cheval de trait loyal. Bien sûr, nous avons Gaston et son inséparable LeFou qui m'amuse beaucoup ; pour Gaston, j'ai toujours la même réaction en le voyant : il me fait rire au début, puis à la fin montre réellement sa vraie nature : c'est lui le monstre, cruel, qui ne mérite que du dédain. J'aime beaucoup les Bimbettes, je déteste Monsieur d'Arque, et je regrette de ne pas en savoir plus sur l'Enchanteresse.


On est transporté tout au long du film par des séquences et des chansons inoubliables, d'abord dans le village, mais aussi l'extraordinaire feu d'artifice qu'est "C'est la fête", une de mes scènes favorites, la chanson de Gaston dans la taverne ou bien sûr l'intemporelle "Histoire éternelle" avec la salle de bal  par ordinateur donnant de la profondeur au lieu, avec la richesse des décors et bien sûr la robe jaune ! Des moments sincères, avec la découverte de la bibliothèque ou le moment où Belle soigne la Bête, en passant par la séquence où Belle montre à la Bête comment nourrir des oiseaux, et enfin la réplique de cet instant rempli d'émotions "Tu... tu es revenue.", chaque seconde de ce dessin animé est intense, remarquable, et juste. La Rose Enchantée, élément-clé, est toute fragile et pourtant si belle sous sa cloche de verre. Un vrai symbole de tout l'esprit de cette histoire.
 Le message transmis par cette vision des studios Disney me touche beaucoup : on parle de beauté intérieure, mais aussi de confiance en soi et de rédemption. Des erreurs passées dont on paie encore le prix, l'espoir perdu de briser une malédiction (au sens propre comme au figuré), qui fini par revenir grâce à l'attention bienveillante d'une personne qui nous comprend et nous correspond. De la bonté toute simple, des rêves, et une conclusion heureuse car méritée (et tragique pour Gaston, en accord avec sa cruauté).




Ma collection et dessins (réalisés par moi-même) :
Photo 1 : La Rose enchantée - Miss Marguerita (c'est mon prochain tatouage !)
Photo 2 : DVD Disney de La Belle et la Bête, La Belle et la Bête 2 "Le Noël Enchanté", film La Belle et la Bête de Gans - Cultura et Amazon
Photo 3 : livre La Belle et la Bête de Charles Solomon (très beau livre, dont je me suis servie pour écrire mon article !),  roman du film de Gans - Amazon et Cultura
Photo 4 : Portrait de Belle - Miss Marguerita



• A Song as old as Rhyme •


 Partie du Grand Classique de Disney, j'ai cultivé mon amour pour la Bête, Belle, leurs amis et aventures, notamment en 1997 avec la suite festive Le Noël Enchanté. Certes, les traits des personnages sont moins précis, moins fidèles aux originaux, moins fins, et cette histoire de pure invention n'est pas indispensable à l'univers, mais je l'avais tout de même beaucoup aimée étant petite : il est question de la période de Noël (ma préférée, juste devant Halloween et Pâques). On a tout de même le plaisir de retrouver nos personnages favoris, avec le duo Lumière-Big Ben toujours au top, et on découvre d'autres aspects de la vie de Belle "captive" au château de la Bête, ainsi qu'un petit souvenir évoqué du passé du Prince. On rencontre également d'autres personnages, comme Angélique, le petit Fifre et le diabolique Maestro Forte. J'aime beaucoup la scène de départ, l'ambiance festive de Noël, le sapin... puis la robe rouge et or de Belle est splendide !


 J'en parlais en première partie, j'ai vraiment apprécié le film français de Christophe Gans. Il est adapté du conte de Gabrielle-Suzanne de Villeneuve, contrairement à la plupart des autres œuvres qui se sont inspirées de la réécriture de Jeanne-Marie Leprince de Beaumont. Nous avons donc les bases du père riche marchand perdant sa fortune et devant s'installer à la campagne avec ses six enfants : trois garçons (dont un endetté aux jeux), deux filles cupides et moqueuses et Belle, jouée par Léa Seydoux, posée, travailleuse, dévouée. La Bête, incarnée par Vincent Cassel, est le personnage le plus intéressant et captivant du film à mon sens. Son physique tient plus du lion, sa stature imposante reste gracieuse, ses costumes sont plus que princiers. On a droit à de nombreux flash-back nous expliquant ainsi comment l'enchantement a pris forme. Ici, pas de serviteurs changés en mobilier, mais de petites créatures curieuses aux grands yeux, des statues géantes protectrices et une eau enchantée. Je reviens sur la beauté des visuels : les décors sont somptueux et riches, on a droit à une profusion de roses partout dans le château, beaucoup de verdure et de représentations d'animaux, c'est magnifique. Les costumes sont également superbes, détaillés, les robes de Belle sont époustouflantes de détails, de richesse dans les matières et les broderies, les bijoux également sont tout en finesse. La novélisation de ce film est fidèle, sans être extraordinaire, juste simple et efficace : si j'ai envie de me détendre, une petite lecture rapide et sympathique m'attend avec ce roman.


 Dernièrement, je me suis offert un très beau livre, La Belle et La Bête - L'Histoire éternelle d'un chef-d'oeuvre, de Charles Solomon (avec une intro de Bill Condon le réalisateur du Live-Action !). Cet ouvrage est magnifique ! Sur la photo en début d'article, vous voyez la jaquette du livre, déjà très belle, mais en-dessous, la couverture est juste sublime. Je ne veux pas trop en dévoiler plus, si vous souhaitez vous offrir cet ouvrage, je préfère vous laisser le découvrir en détails vous-même. Sachez juste qu'il est très riche, compilant des anecdotes, storyboards, croquis, dessins préparatoires au dessin animé, citations aussi, et introduction assez complète du Live-Action.


Sur la photo en début de paragraphe, vous pouvez donc découvrir deux illustrations représentant respectivement la Rose Enchantée (c'est un motif que j'ai dessiné en vu de mon prochain tatouage, eh oui !) ainsi qu'un petit portrait de la Belle classique en robe de bal, dans mon style propre (elle fait partie d'une série de tout plein de Demoiselles Disney, je vous les montrerai !). Sur celle ci-dessous, vous découvrez des objets de ma collection, dans un espace dédié. J'ai mis sous cloche une rose rouge artificielle, dont les pétales sont parsemés de gouttes de rosée. Vous pouvez découvrir mes adorables Mini Tsum Tsum achetés sur le site de Disneystore à leur première sortie, je trouve que la Bête est vraiment une petite peluche très réussie, c'est mon Tsum préféré ! Ils sont accompagnés, sur leur petite étagère, d'un livre (mini carnet Paperbanks) pour Belle, d'une Rose Enchantée (véritable fleur séchée, il y a même un pétale tombé !) sous verre et une petite plante artificielle (car j'adore la verdure). A droite, mes premiers Funko Pop de la série, les classiques Mrs Samovar et Zip, vraiment adorables (j'aimerais en avoir encore d'autres du dessin animé, Belle en villageoise notamment et la Bête avec les oiseaux !) avec ma précieuse Belle Couture de Force, mon cadeau d'anniversaire de l'été dernier : elle est sublime et délicate, avec la dentelle de son jupon bien détaillée, les petites perles, la fine rose dans sa main. Une merveille ! Puis à gauche, ma toute nouvelle collection de Funko Pop du Live-Action, avec Belle et la Bête en tenue de bal, Lumière et Big Ben (ils sont trop sympathiques comme ça et bien détaillés !) et les deux derniers (qui se faisaient attendre...) Mrs Samovar et Zip ! J'aime beaucoup cette collection que je trouve très réussie (de cette série il me manque diverses Belle, mais celle que j'aimerais vraiment c'est la Célébration !).





Ma collection :
Photo 1 : Mini Tsum Tsum Belle et la Bête en tenue de bal, mini livre (carnet Paperbanks) - Disneystore et Cultura
Photo 2 : Belle Couture de Force (cadeau d'anniversaire), Funko Pop Mrs Samovar et Zip, Rose Enchantée sous cloche - Amazon et Casa
Photo 3 : Funko Pop Belle et La Bête en tenue de bal, Mrs Samovar et Zip, Lumière et Big Ben du Live-Action, livre "Le Langage des Fleurs" - Amazon et vintage
Photo 4 : Petite plante artificielle, mini Rose Enchantée (vraie fleur séchée) sous verre - Maisons du Monde et Casa


• Be Our Guest •

Pour la dernière partie de cet article, je vais vous parler du Live-Action sorti ce 22 mars dans nos salles françaises : La Belle et la Bête réalisé par Bill Condon. Il s'agit d'une adaptation musicale du grand classique des studios Disney, filmé en prises de vues réelles. L'histoire, nous la connaissons. Pourtant, des éléments nouveaux vont nous éclairer sur des points du passé du couple Belle/la Bête, et une explication est donnée concernant le sort jeté par l'Enchanteresse : on nous explique en deux mots pourquoi personne ne semble savoir qu'un château abritant un Prince et des domestiques a un jour existé près du village (c'est tout bête, mais c'est bon à savoir, et simplement logique !). On retrouve tous les personnages célèbres du dessin animé (et un nouveau protagoniste, le maestro Cadenza, compagnon de Madame de Garde-Robe, l'Armoire) avec un tout nouveau look : Belle adopte un style plus "country", qui reflète bien son statut de fermière modeste, et pratique. Plus tard, les tenues qu'elle porte au château de la Bête, à dominante bleue, se parent parfois de roses et autres motifs floraux brodés sur un corsage. La nouvelle version de la mythique robe jaune du dessin animé (ma robe Disney préférée !) est à mon goût réussie : certes de prime abord moins spectaculaire que la robe de Cendrillon du Live-Action (une pure merveille), elle m'a conquise par ses détails de motifs floraux et végétaux dorés, la couleur jaune bien sûr que j'adore (c'était ma couleur favorite étant petite), le dos de la jupe avec ses pans en cascade, l'apparente sobriété qui colle bien avec le personnage incarné par Emma Watson (que j'ai toujours adorée dans la saga Harry Potter ! Je trouve d'ailleurs que cette actrice est très bien choisie pour ce rôle : elle tombe juste, avec sa passion des livres, son goût de l'indépendance, son caractère affirmé, son désir d'instruire les jeunes filles). Pour terminer mon tour d'horizon des tenues de Belle, parlons de la robe finale dite "Celebration Dress" : une véritable merveille ! Délicate, printanière, fraîche, toute de blanc et de fleurs rose poudré légères. Le Prince (incarné avec justesse par Dan Stevens, l'adorable - et regretté - Matthew Crawley dans Downtown Abbey) a droit à une tenue somptueuse en début de film, mais sombre et intimidante, collant bien à sa personnalité à ce moment de l'histoire, et une autre dans les tons bleus clairs sur la scène finale, en parfaite harmonie avec la robe de Belle. En tant que Bête, ses tenues restent proches du personnage originel de Disney, avec la tenue de bal bleue vraiment magique et pleine de détails : broderies sur les manches, col à jabot, boutons dorés. Pour la faire courte, chaque personnage porte un ou plusieurs costumes soignés, aux finitions impeccables, aux tissus et lignes travaillées : Gaston (interprété avec panache par Luke Evans, je le trouve vraiment excellent, il donne à Gaston beaucoup de profondeur) retrouve son code couleur avec une veste d'un rouge riche tout comme LeFou (joué par Josh Gad, ici il a plus d'ampleur et une personnalité plus présente que sa version animée), les Bimbettes quant à elles se parent de blanc et de rose, et sont brunes, les invités du bal portent des tenues blanches, ivoires, albâtres d'une beauté époustouflante... Impossible de décrire tous ces costumes merveilleux, des villageois, invités, domestiques ! J'ai été émerveillée. Changement de look aussi pour l'équipe gagnante du château : un esprit résolument rococo et raffiné. Mention spéciale pour Plumette, j'ai adoré son nouveau design, et l'esprit faïence vintage de Mrs Samovar (campée par Emma Thompson, qui était un Professeur Trelawney extra, par exemple !) et Zip m'a beaucoup plu.


 Les décors aussi ont droit à un lifting : à commencer par le château, immense avec un jardin à la française (un des clins d’œils faits aux idées de départ pour le dessin animé !), c'est d'ailleurs au château que débute le film, lors d'un bal fastueux, on y découvre un Prince présenté comme vaniteux et extravagant, et le sort le condamne, ainsi que ses loyaux serviteurs. Le village quant à lui est moins plat, il suit les courbes de la colline sur laquelle il est placé. La maison de Belle et de son père Maurice (moins farfelu que dans le dessin animé, interprété par Kevin Kline) a un aspect extérieur charmant, avec un petit potager adorable juste devant et des poules sympathiques comme dans le dessin animé. Toute cette séquence, en plus de la chanson, est magistrale. Costumes, décors, personnages... Un vrai bonheur ! Je passe à la chanson "C'est la fête" et la scène magique qui la porte : un enchantement de couleurs et de vaisselle ! La magie opère à nouveau avec un Lumière (par un Ewan McGregor inspiré) plus excentrique que jamais et un Big Ben (par l'excellent Ian McKellen) toujours inquiet de ne pas contrarier le Maître. Bien sûr, je me dois de citer la scène du bal, avec d'abord l'arrivée de Belle dans sa robe jaune en haut d'un escalier somptueux, puis de la Bête en costume bleu, arrivant en haut d'autres marches. S'ensuit une danse et une valse très douce. Je pourrais continuer ainsi pendant des lignes et des lignes... Sur la bibliothèque, les jardins, la chambre de Belle, celle de la Bête... et la Rose Enchantée ! Ici rouge, sous une cloche de verre cernée par le givre, dont les pétales tombés fanent instantanément ; l'action de cette chute a cette fois-ci des conséquences visibles : dégradation du château, renforcement du sort sur les serviteurs. J'ai trouvé ce point génial ! Les chansons, dont les paroles diffèrent plus ou moins de la version originale (et avec quelques nouveaux morceaux), sont toutes excellentes : on retrouve les mélodies marquantes qui nous ont fait vibrer dans le dessin animé, les notes fortes et bien connues. J'ajoute que la chanson de Gaston dans la taverne, avec toute la chorégraphie, est géniale !
 Je terminerai comme le film s'est fini, par un mot court concernant le bal de Célébration : je vous ai parlé des costumes merveilleux de Belle et du Prince, les invités sont parés de blanc, la salle est claire, raffinée, en parfait contraste avec la première scène du film, le bal de la Malédiction. Ici, le Prince est tout en sobriété, il est magnifique. L'ambiance est légère, insouciante et l'amitié y règne. Un beau moment avec des danses très belles et une chanson finale réussie !
 J'espère de tout mon petit cœur que cet article vous a plu, que vous avez apprécié le lire et peut-être fait quelques découvertes. J'y ai mis tout mon cœur et beaucoup de temps, alors si vous pouviez me donner votre avis, partager vos émotions liées à cette histoire, ou des anecdotes, merci merci merci de laisser un petit commentaire (ça m'encouragerait, et ça fait toujours plaisir !).




Photo :
Places de cinéma pour deux séances au Kinépolis de Nîmes avec ma maman
Bracelets - Splendette (via TopVintage)
Livres - Cultura et vintage
Mrs Samovar et Zip - Amazon





ANECDOTE :
Nous sommes allées, ma maman et moi, voir le Live-action le samedi 1er avril (première sortie depuis mon accident) : il pleuvait, il y avait un monde fou mais une fois dans la salle, quel bonheur ! Dès les premières notes on a été transportées... J'ai gardé le sourire aux lèvres et les larmes aux yeux tout le long du film ! C'était génial car j'associe ce souvenir avec une étape de ma guérison, ce nouveau film La Belle et la Bête a donc un impact particulièrement fort. Une semaine après, rebelote ! On n'a pas résisté, on est retournées le voir : du soleil, peu de monde, et toujours la magie. On a même vu des détails qui nous avait échappé à la première vision. J'ai hâte de le revoir !
 Pour cette seconde séance j'avais fait un Disneybound de la classique Belle en tenue de villageoise (que vous pouvez voir sur les photos de cet article) avec robe bleue Hell Bunny, coiffure (dommage on ne la voit pas) avec le ruban bleu, et petit panier. Cela a plu au vigile ! J'ai eu droit à des compliments, petite anecdote sympa.


QUELQUES RÉPLIQUES DU DESSIN ANIMÉ :
Narrateur : Les années passaient et le prince perdait tout espoir d'échapper à cette malédiction, car en réalité, qui pourrait un jour aimer une bête ?
Belle : Je veux vivre autre chose que cette vie !
Lumière : Et laissez la haute gastronomie française vous présenter votre dîner.
Big Ben : Et comme je dis toujours, si c'est pas baroque, c'est du toc! Haha.
Mrs Samovar : Histoire éternelle, qu'on ne croit jamais, de deux inconnus, qu'un geste imprévu, rapproche en secret.
La Bête : Au moins, je t'aurais revue une dernière fois.

COSTUMES PRÉFÉRÉS DE BELLE :
Dans la version de 1991 : la tenue de villageoise, la robe et cape rouge/rose de la scène dans la neige, la robe jaune et la robe verte de la bibliothèque (oui bon bah toutes en fait !)
Dans le film de 2014 : difficile car elles sont toutes somptueuses mais je dirais la robe vert émeraude, la couleur est superbe
Dans le Live-Action de 2017 : la robe jaune et la robe de la Célébration



Disneybound de Belle :
Robe - Hell Bunny
Cardigan - Mademoiselle R (via La Redoute)
Sac - Banned Apparel (via Belldandy)
Ruban - Vintage


• Et vous, quelle est votre Histoire Éternelle préférée ? •






Sources
 Livre de Charles Solomon / Wikipédia

• Retrouvez-moi •

• Liens •

mardi

A propos de Splendette

• Bangle Stack •


 Coucou les Pommes au four ! J'espère que vous allez bien en ce début d'avril. C'est bientôt Pâques, on voit du chocolat et des lapins partout ! J'adore les couleurs printanières, les petits poussins et les petits agneaux aussi qui font partie de toute cette iconographie, et notamment les illustrations vintage avec ces animaux représentés de façon adorablement kitsh !

  Aujourd'hui j'opte pour un mini-article tout simple : je vais vous parler de mes bracelets de la marque Splendette ! J'en ai déjà une jolie collection et j'ai très envie de l'agrandir avec d'autres couleurs et styles. Présentation rapide de la marque : tout comme pour Luxulite, Splendette a pris forme grâce à la passion de sa créatrice pour l'univers, style vestimentaire et décoration d'intérieur inclus, des années du milieu du siècle passé. Totalement à l'image des trésors vintage qu'elle aime chiner, ses bijoux sont créés à partir de matériaux modernes. Et chacun est unique car fait-main ! Splendette compte donc de superbes bracelets, d'épaisseurs différentes, de tailles différentes, de coloris différents, et de style différents (pailletés, sculptés, etc). La marque propose aussi des colliers, des boucles d'oreilles et des broches. On peut retrouver les produits classés par collection, couleur ou simplement type de bijoux sur le site. Petit plus, Splendette propose régulièrement des concours, dont le désormais fameux "Stackurday" sur sa page Instagram tous les samedis (on partage une photo de nos bracelets du jour, de notre collection, portés ou rangés sur un support etc, et la gagnante remporte deux bracelets de son choix, sympa non ?).




Ma collection :
• Une partie vient de Collectif Clothing et l'autre de Top Vintage



• Inspiration Vintage •



 J'ai découvert cette marque sur Instagram, il y a un bon moment, sans jamais sauter le pas de la première commande : les prix des produits + des frais de port sur le site de la marque me refrénaient d'abord, ainsi que l'éternelle question des frais de douane (au final pour ce point, la marque est basée en Angleterre donc pas de soucis de ce côté). Mais franchement, les bracelets me faisaient de l’œil ! Je les imaginais très bien associés à mes broches Luxulite. Et j'adore les bracelets, épais et colorés, la touche finale à une tenue de pin-up moderne !
 Et puis il y a quelques temps, l'occasion de tester les produits s'est présentée lors des soldes sur Collectif Clothing : j'ai profité d'une super offre sur une robe pour commander trois bracelets rouges. J'ai été ravie ! Ils ont vraiment de l'allure, le petit pailleté rouge est juste génial, le plus épais et super bien fini avec ses motifs sculptés. Et les couleurs sont sublimes ! J'avais très envie d'en avoir d'autres. C'est peu de temps après que j'ai agrandi ma collection avec les violets, commandés sur Top Vintage (je rappelle que les frais de ports y sont gratuits sans risque de frais de douanes ! Et lors de votre inscription à la newsletter, vous recevez un coupon de réduction de -10%). Et dernièrement j'ai craqué pour d'autres modèles, toujours via Top Vintage. Mais quand m'arrêterais-je ? Sur la photo ci-dessous, je vous présente ma collection, avec quelques associations plutôt sympa de styles et de couleurs.
 J'espère que cet article vous a plu, je vous montrerai mes nouvelles acquisitions de la marque bien sûr, ainsi que des look de saison.


Mes bracelets :
• Photo 1 : Bangle Stack noir et or, avec carved, glitter et butterscotch bangles (via Top Vintage)
• Photo 2 : Bangle Stack violet et vert, avec carved et glitter bangles (via Top Vintage)
• Photo 3 : Bangle Stack rouge et rose, avec carved, glitter et starbrite bangles (via Top Vintage + Collectif Clothing)
• Photo 4 : Bangle Stack tout pailleté, avec glitter bangles (via Top Vintage + Collectif Clothing)




• Et vous, aimez-vous les bracelets d'inspiration vintage ? •






• Retrouvez Splendette •

• Liens •